SAM_1116

 

Auteur William Shakespeare

Édition Librio

Genre Classique, Théâtre

Pages 95

Prix /

Année de parution 2001

 

Résumé Leur amour est unique comme la nuit qui les unit après les serments. "Veux-tu donc partir ? demande Juliette à Roméo, le jour n'est pas proche encore :  c'était le rossignol et non l'alouette dont la voix perçait ton oreille craintive..." Hélas, c'était bien l'alouette, messagère de l'aube ! Il faut vivre et partir - ou mourir et rester. 

Cruel dilemme pour Roméo, qui a tué le cousin de Juliette. A peine les amoureux ont-ils touché le paradis qu'ils sont obligés de se séparer. 

Et s'il ne s'agissait que d'exil !  A Vérone, Capulet et Montague s'affrontent, ensanglantant la ville de leur vendetta. Juliette est Capulet; Roméo, Montague. Il ne faudra que quatre jours à cet amour pour naître, se consommer, mourir... et se perpétuer.

Existe-t-il mythe plus vivace que celui des amants de Vérone ? 

 

Mon avis Cette histoire m'a toujours marqué, depuis toute petite.

Après avoir eu le CD, visionné plusieurs films de Roméo et Juliette, j'avais envie de découvrir cette histoire sous forme de livre.

J'ai donc emprunté cette lecture à mon frère.

A chaque fois que je voyais cette couverture, elle me faisait rêver. Je trouvais cette photographie très belle.

Je m'étais attaché aux deux personnages principaux, mais aussi à Mercutio et Benvolio.

"Ô Roméo ! Roméo ! pourquoi es-tu Roméo ? " - J'attendais avec impatience de tomber sur cette phrase. C'était celle que j'entendais le plus souvent et qui m'avais marqué.

Dès les premières lignes, j'étais rentrée facilement dans l'histoire.

Même si, j'ai vu plusieurs fois, comment ce déroule Roméo et Juliette, j'tais pressée de découvrir ce qui allait arriver à ces deux là, à leur entourage.

Il n'y avait pas tellement de descriptions des lieux, mais j'arrivais à bien les imaginer.

Cette lecture était prenante, triste, mouvementé et triste.

J'en ai tellement entendu parlé avant de lire cette romance, que mon avis est très flou.

Ce classique théâtrale m'a donné envie d'en lire d'autres comme Antigone de Sophocle et Lucrèce Borgia de Victor Hugo.