GULLLIVER Á LILLIPUT

Auteur Jonathan Swift

Édition Les livres du dragon d'or

Genre Aventure

Pages 96

Prix /

Année de parution 1998

 

Résumé Ce premier voyage, dans son intégralité, est extrait des Voyages de Gulliver de Jonathan Swift, qui furent publiés en 1726.

Le voyage de Gulliver à Lilliput se prête admirablement bien à l'illustration avec un homme géant dans un monde tout petit.

Ce sujet attire les enfants qui sont fascinés par l'aspect "jouet" des Lilliputiens. Mathe Seguin-Fontes a tiré parti du contraste entre ces deux mondes pour illustrer avec minutie et fantaisie cette histoire surprenante.

 

Mon avis Parce que je ne trouvais pas de romans qui mettais en avant des voyages en mer, j'ai fouillais dans les livres de mon frère et j'ai trouvais celui-ci.

J'ai souvent entendu parlais de Gulliver, mais ça ne me tentais pas, du coup je ne m'étais pas donné l'occassion de le lire.

Cette couverture ne me plais pas à cause de ces couleurs ternes.

Le contenue textuel et ses emplacements me donnait envie de lire, mais le vocabulaire de mesure à la Jules Verne était trop répétitif, cela en devenait lourd et ça gâchait toute ma lecture.

Je ne dis pas que Marthe Seguin-Fontes n'a pas de talent, bien sur qu'elle en a, mais ses dessins, ces illustrations ne me plaisais pas avec les couleurs de la couverture qui revenaient. Il y avait que les bateaux que j'admirais.

Gulliver ne m'a pas du tout retenus, j'aurai voulu en apprendre plus sur lui, sur sa vie. Le suivre en Angleterre, m'aurai peut être plus d'avantage.

Même si les Lilliputiens avaient parfois des actions qui me surprenais, j'appréçiais découvrir leur mode de vie, leurs lois, leurs coutumes et traditions. Les habitations m'avais marqué par leurs structures originales.

Malgré tous ces points négatifs, je ne regrette pas d'avoir lu ce livre car cela m'a permis de me faire une idée sur ce Gulliver.