IMG_20191019_230006

Auteur Samantha Bailly

Édition Milady - Collection Grande romance

Genre Romance fantasy

Pages 281

Prix 15,20 euros

Année de parution 2013

 

Résumé Alice a un don. Les liens entre les individus lui apparaissent sous forme de fils lumineux. Un phénomène inexplicable qu’elle a appris à dissimuler... et à utiliser pour démasquer les hommes infidèles et venger les femmes trompées. Mais au fond, Alice aspire à retrouver une vie «normale», celle du bureau, des collègues et des relations simples. Son nouveau job dans un cabinet de recrutement semble lui offrir tout cela, et plus encore.
Parmi les personnalités variées qui cohabitent dans l’open space, elle rencontre Raphaël, chasseur de têtes et de cœurs, un homme inaccessible qui ne la laisse pas indifférente. Le seul dont Alice n’arrive pas à percevoir les liens...

 

Mon avis C'est en 2018 que j'ai découverts la plume de Samantha Bailly avec le premier tome Nos ames jumelles, que j'avais beaucoup aimé.

Quand j'ai vu cet autre livre de cette autrice, je n'ai pas hésité à repartir avec, il me tentais bien avec cette couverture que je trouve magnifique.

Cette histoire alterne le passé, le présent et le futur 

concernant le don d'Alice Duval mettant en avant tout ce qu'il peut engendrer lors de plusieurs situations possible.

Découvrir comment cette première l'exploite était intéressant.

Tout les personnages étaient attachants, surtout Alice, Sébastien et Raphaël, même si parfois il m'insuportais avec ces différentes réactions.

Je n'ai pas adhéré directement à cette nouvelle lecture, j'ai pris tout mon temps pour me perdre dedans. J'étais à fond et j'étais toujours impatiente de découvrir la suite des événement qu'allait vivre Alice.

Mais il m'arrivait parfois de délaisser ce roman pour d'autres livres, comme si je m'ennuyais ou que ma lecture n'étais pas satisfaisante.

Pour autant je ne regrette pas d'avoir emprunté et lu ce tome. Ce n'est pas ma priorité en cette période, mais si je trouve d'autres livres de Samantha Bailly, je n'hésiterai pas.